loin d’être boiteux

N’ayant cure des cancans, le canard a quitté la basse-cour. Il a décidé de prendre de la hauteur. Enfin figé sur son piton gelé, le palmipède est aux anges. Il se délecte du silence, et apprécie les intrépides qui lui caressent le versant dorsal nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.