au_curieux

aux cons qui soulèvent les couvercles

« sans l’ennemi la guerre est ridicule » (Pierre Desproges)

talkie-walkie

… quand mon chat entre en lévitation, je m’éclipse. Gagarine n’apprécie pas ma présence lorsqu’il s’envoie en l’air. Peu enclin aux figures acrobatiques, j’opte pour une attitude moins vaporeuse. Je m’affale alors sur le divan et j’écoute Air feulant ses gammes. Mon matou ronronne de plaisir aux flonflons des versaillais. Et durant les ascensions du félin, résonnent les notes du seul album qui nous permette de garder le contact : talkie-walkie !

cartes de voeux

… d’Arsène Schroth (Antonio del Pollaiuolo – Le Martyre de saint Sébastien)

… de Ralph Gordon (Snow inside the 13th floor)

beau, oui

(in memoriam)

m’ego

… le quart d’heure de célébrité du cendrier d’Al !

sapin de noël

je me souviens

… ne pas avoir eu les yeux en face des trous lors d’une dégustation de gruyère dans une ferme du Jura bernois

… avoir bu des canons avec l’antimilitariste Claude Marcel, fumé des sèches autour d’un bassin de mollusques et marché dans la rue avec lui sans que personne ne le reconnaisse

… de ce retour dans mes pénates, sous des trombes de flotte, après une soirée arrosée à l’eau de vie

… avoir frisé le ridicule en racontant à un perruquier, une blague tirée par les cheveux

… de cette queue interminable devant le Musée d’Orsay le jour où j’étais venu découvrir l’Origine du monde

coup de coeur

Pierre Ponce (1953 – 1986)
Mona Louis
1975

photographie et crayon
H.27  L.21,5 cm
Musée Gemme

aujourd’hui

cendres

(quand la diva se brûle les ailes)